top of page

Après les révoltes, certains soyeux cherchent à produire ailleurs qu'en ville, accentuant l’émigration des métiers vers les campagnes. 

Edmund Cartwright, un mécanicien anglais, invente le métier mécanique qui remplace progressivement les métiers à bras à partir de 1850. Cette nouvelle technique, combinée à l'introduction de la machine à vapeur, entraîne le regroupement des métiers en usines.

L'invention de la viscose en 1884, une matière plastique d'origine végétale également appelée « soie artificielle », donne le coup de grâce à cette industrie. Créée pour répondre à la demande de tissus semblables à la soie, la viscose représente, certes, une alternative plus économique mais se trouve être bien moins solide que la soie. Le travail des canuts reste plus soucieux du détail et de meilleure qualité. 

Aujourd'hui, seuls quelques métiers à bras subsistent, conservés dans des musées nationaux ou par des associations d'anciens tisseurs.

pexels-engin-akyurt-1475034 (1).jpg

Depuis la fin des révoltes, la plupart des gens pensent que la société des Voraces s'est dissoute, mais c'est bien mal nous connaitre. Nous nous sommes perpétués de génération en génération depuis 1849, en agissant dans l'ombre, mais nous sommes déterminés à revenir dans la lumière dès que nous en aurons l'occasion, pour continuer ce que nous avons commencé. 

bottom of page